~ 4 mois après l’ouverture de ma boutique Etsy : mon ressenti ~

Bonjour à tous !

Je reviens aujourd’hui dans un nouvel article après une semaine d’absence et je m’en excuse. J’ai été malade cette semaine et je n’ai pas pu poster grand-chose que ce soit sur le blog ou sur les réseaux sociaux.

Je souhaitais vous rédiger cet article depuis un petit moment.  Comme je vous l’avais fait avec A Little Market, je souhaitais faire un bilan de mon expérience Etsy. Cela fait environ 4 mois que j’ai créé ma boutique Etsy et je souhaitais vous faire part de mon expérience sur ce site.

etsy

Je vous l’avais annoncé dans cet article que j’ouvrais ma boutique Etsy. Depuis, 4 mois se sont écoulés et mon bilan est mitigé. Autant avec A Little Market j’étais très satisfaite mais avec Etsy mon ressenti est tout autre.

1. Le design du site 

Tout d’abord j’aimerais vous parler du design d’Etsy. Je vais beaucoup faire la comparaison avec A Little Market car c’est la plateforme que j’utilise le plus.
Le design du site est vraiment mieux. Il est plus fonctionnel et plus pro même si la prise en main estplus longue.

En plus d’un tableau de bord plus fonctionnel, Etsy est beaucoup plus tourné vers l’international et pour celles et ceux qui souhaiteraient faire connaître leur marque dans le monde, Etsy est parfait.
Cependant, cette internationalité peut aussi être un inconvénient. Il y a vraiment beaucoup beaucoup beaucoup de créateurs sur Etsy ce qui fait qu’on est très vite noyé dans la masse de créateurs. Dernière chose qui me déplaît par rapport à A Little Market c’est le fait qu’il n’y ait pas que du fait main sur Etsy, on y trouve de tout et n’importe quoi.

2. Le fonctionnement du site

Comme je l’ai dit pour le tableau de bord, Etsy est sur beaucoup de points plus pro et précis qu’A Little Market, je pense par exemple aux statistiques qui sont mises à jour en temps réel. On reçoit également des notifications quand un utilisateur ajoute l’un de nos produits en favoris ce qui manque à ALM je trouve.

Un point qui m’avait rebutée à ouvrir une boutique Etsy était le fait qu’il fallait payer les fiches produit pour mettre en ligne des créations. Lorsque j’ai découvert le système de parrainage je me suis dit que j’allais me lancer dans l’aventure. Mais au bout de 4 mois on est obligés de payer à nouveau pour renouveler ces fiches produit. Ce qui fait que je me questionne vraiment : est-ce que je vais renouveler mes fiches produits ? Je n’en suis pas sûre…

Dernier point que je soulèverai, c’est le fait qu’Etsy ne prend pas la commission directement sur la vente : une facture en dollars est dressée chaque mois. Le prélèvement n’est pas automatique et il faut manuellement aller payer la facture chaque mois. J’aime moins ce fonctionnement mais c’est tout à fait discutable.

3. La communauté

J’aimerais évoquer aussi la force de la communauté Etsy et notamment des « teams« . Au sein du site Etsy mais aussi sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram…) il existe des teams où sont partagés des bons plans, des événements mais aussi où l’on peut échanger si l’on a des questions ce qui est vraiment génial ça pour le coup. Par exemple je fais partie de la team Etsy Petit Paris qui est très réactive.

4. Les conseils et guides pour les créateurs 

Dernière chose que je trouve très bien sur Etsy c’est les conseils et les programmes gratuits mis à la disposition des créateurs : ils dispensent des conseils pour augmenter ses ventes, sa visibilité mais aussi évoquent des aspects parfois oubliés (l’importance du packaging, le problème des envois, l’organisation de la boutique avant les fêtes…). Voici l’exemplaire du manuel du vendeur Etsy.

Finalement je reste assez mitigée concernant Etsy. D’un côté je me dis que je n’y ai pas porté beaucoup d’attention et que j’ai surtout privilégié A Little Market. En effet, gérer deux boutiques en ligne en plus de ma vie d’étudiante c’est assez compliqué. De l’autre, je conseille aux personnes qui souhaiteraient vraiment se lancer professionnellement dans la vente de leurs créations en ligne de privilégier Etsy qui est plus professionnalisant qu’ALM.

J’espère que cet article vous aura plu. N’hésitez pas à me donner vos avis et vos suggestions si vous avez des idées d’articles pour les mois à venir 🙂

Bon après-midi et on se retrouve sur : FacebookTwitterInstagramPinterest,  A little market et évidemment Etsy.❤

Manon xx.

Publicités

~ Les formations A Little Market : mon bilan ~

Bonjour tout le monde !

Cela fait un moment que je ne vous ai pas écrit d’articles « bilan ». J’ai récemment participé à une Little Formation organisée par A Little Market sur Paris. Avant de m’y rendre ‘javais cherché un bilan mais je n’avais pas trouvé grand chose c’est pourquoi je voulais vous faire part de mon ressenti par rapport à cette formation et également vous expliquer comment marchent ces formations.

IMG_8453

Les Little Formations, qu’est-ce que c’est ?

Pour ceux qui ne le savent pas, A Little Market propose différentes formations dans toute la France. Pour avoir la liste de toutes les formations voici le lien. Il en existe 3 types en fonction de votre avancement sur A Little Market et de ce que vous souhaitez apprendre. La première et celle à laquelle j’ai participé s’intitule « Créer sa boutique et gérer ses premières ventes », il existe aussi une formation « Photographier ses créations » et enfin une formation plus avancée : « Gagner en visibilité sur A little Market et en dehors, et fidéliser ses clients ».

Les Little Formations, pour quoi faire ?

Ces formations sont dispensées par des vendeurs ALM expérimentés et qui savent de quoi ils parlent. Ma formatrice était Séverine de la boutique Chasrivari. Elle était vraiment sympa, expliquait bien et répondait clairement aux questions qui étaient posées.

Ces formations s’adressent à tous les vendeurs ALM qui souhaiteraient développer leur boutique. Comme je vous l’ai expliqué plus haut il en existe 3 types en fonction de son degré d’avancement. La fois où j’y suis allée nous étions 12 femmes (normalement ces formations sont réservées à 10 personnes). Nos profils étaient vraiment très hétérogènes : certaines avaient déjà ouvert leur boutique depuis un moment, certaines attendaient qu’on les booste pour ouvrir la leur, certaines venaient pour comprendre le fonctionnement du site…
C’était vraiment enrichissant de découvrir autant de profils différents.

Les Little Formations, comment ça se déroule ?

Tout d’abord la formation dure 2h. Pour ma part la formation se déroulait dans les locaux d’ALM à Paris. Lorsque je suis arrivée on m’a super bien accueillie. On m’a emmenée dans une salle où il y avait des tables, des bancs, de l’eau ainsi qu’un carnet, un crayon à papier et un tote bag A Little Market avec leur slogan « Osez voir grand, soyez A Little ! » j’étais ravie 😛

IMG_8448

Lorsque tout le monde est arrivée la formatrice s’est présentée et n a fait un rapide tour de table pour se présenter. Nous n’étions que 3 ou 4 sur 12 à avoir ouvert notre boutique.
Après la présentation de chacun, Séverine nous a expliqué rapidement ce que nous allions faire pendant les 2h. Un PowerPoint nous a été présenté et transmis à la fin de la session, il était très clair et bien expliqué. On a passé en revue divers thèmes : le fonctionnement du site, comment mettre en place une identité sur sa boutique, comment gérer les commandes mais aussi comment être visible sur le site, partie qui m’a le plus intéressée.
Entre temps, chacune posait des questions auxquelles répondait Séverine, c’était très interactif.
A la fin nous nous sommes échangées nos mails et cartes de visite respectives.
Enfin, 2 ou 3 jours après la formation nous avons reçu le support par mail ainsi qu’un questionnaire de satisfaction à remplir 🙂

J’ai vraiment beaucoup aimé cette formation mais ma crainte lorsque je me suis inscrite s’est avérée vraie, je connaissais déjà une bonne partie des informations qui nous étaient présentées (sur le fonctionnement du site, la mise en ligne des produits…). Mais j’ai vraiment aimé la partie qui concernait la visibilité sur le site (affichages, collections…).

Les Little Formations, comment s’y inscrire ?

Il suffit de vous rendre sur le site A Litle Market dans la rubrique formation juste ici. Vous serez redirigé sur le site eventbrite où vous devrez renseigner une adresse mail pour vous inscrire. Une Little Formation coûte 15€.

J’espère que ces informations sur les Little Formations vous seront utiles et vous plairont. Je vous souhaite un bel après-midi !

Et concernant les résultats du concours Facebook dont je vous ai parlé dans le dernier article, ils arrivent très bientôt 😉

Retrouvez Couture for EveryboDIY sur FacebookTwitterInstagramPinterest,  A little market et Etsy.❤

Manon xx.

~ Sélection de 5 patrons gratuits pour l’été ~

Hello 😉

En faisant un tour sur Pinterest depuis un moment, j’ai recensé quelques patrons gratuits et qui sont vraiment pas mal pour cet été. Je les ai enregistrés et je les utiliserai sûrement à l’avenir quand je n’aurai plus de projet en cours 🙂
J’espère qu’ils vous inspireront ! Les vêtements que je vous propose sont très variés et de difficultés différentes.

1) La robe Sonja de Burda

Je trouve la forme de cette robe très originale. Elle se trouve sur le site de Burda juste ici.

Sonja_pattern_tech_drawing_large

2) Le short taille haute Peppermint

Depuis un moment je réfléchis à me coudre un short taille haute pour cet été car j’adore ça je pense que je m’en ferai sûrement un. Voici le lien du patron et les instructions.

Short-Stuff

3) Le Kimono par Filoute

C’est vraiment la mode des kimonos cet été et c’est très simple à réaliser. En particulier avec ce tutoriel de chez Filoute. 

4) Jupe asymétrique par Bee Made

Cette jupe est vraiment superbe, j’adore l’effet bimatière qu’il y a sur cette jupe. Le tutoriel provient du site BMade est est bien expliqué. N’hésitez pas à y jeter un oeil si vous êtes intéressées par cette jupe.

 

Jupe asymetrique portefeuille

5) Le top bimatière de Byhandlondon

Enfin, dernier patron que j’avais repéré qui provient du site Byhandlondon. Il est vraiment super mignon !

Polly By Hand London-40-Edit

Dites-moi si vous utilisez ces patrons sur FacebookTwitterInstagramPinterest ou en commentaires. N’oubliez pas non plus de visiter la boutique Couture for EveryboDIY😀 

Manon xx.

~ Comment organiser son stand pour bien exposer ses créations ? ~

Bonjour à tous !

Vous le savez déjà, les 21, 22, 23 et 24 mai j’ai participé aux Journées du Fait Main organisées par A Little Market à Paris. Enfin pour moi c’était un peu spécial car l’événement s’étalait sur 4 jours et était organisé par La Mafia Créative. Comme je vous l’avais expliqué dans cet article, cette décision a été prise assez tard et en raison de mes études, j’ai eu peu de temps pour préparer mon stand. En plus de cela je n’avais jamais participé à ce genre d’événement, je ne savais pas. comment m’y prendre et à quoi m’attendre. J’ai cherché des articles et des conseils sur Internet, mais je n’ai rien trouvé. Alors je voudrais partager mon expérience avec vous et mes conseils pour réussir son stand.

1. Bien réfléchir à la décoration du stand

En effet, on n’a pas du tout envie d’aller voir un stand si les produits ne sont pas joliment mis en valeur. Pour moi c’est vraiment l’élément primordial dans l’organisation du stand. Il faut donc que vous réfléchissiez en fonction des articles que vous vendez, en trouvant de l’inspiration sur Instagram, Pinterest… Ou bien dans votre tête tout simplement !

Par exemple, les bandeaux j’en avais disposés quelques-uns sur le stand et le reste était déposé dans une petite caisse. Aussi j’ai acheté un miroir pour que les clientes puissent voir si le modèle qu’elles essayaient leur plaisaient. Pour mes trousses j’ai acheté un saladier chez But où je les ai soigneusement déposées. Enfin, dernière idée, pour mes noeuds cache-agrafes j’ai acheté une magnifique bonbonnière où j’ai mis tous mes noeuds. Je trouvais ça vraiment mignon ! Achetée chez Alinéa pour moins de 20€.

2. Ne pas oublier non plus d’afficher les prix  

Dans la plupart des contrats il est mentionné qu’il faut afficher les prix de ses créations. Étant donné que je n’avais pas le temps (et pas l’envie) d’étiqueter tous mes articles, j’ai acheté un cadre dans lequel j’avais affiché les tarifs.

3. Faire du stock 

Cela semble évident mais c’est vraiment la première chose à faire. Dès que vous savez quand se déroule l’événement je vous conseille de lister tous les articles que vous allez vendre et de fixer les prix et les quantités à vendre. Pour tout vous dire, je ne savais pas à quoi m’attendre au niveau affluence donc j’ai fait un gros stock que je n’ai pas entièrement vendu. Ce n’est pas grave vous pourrez toujours vendre sur Internet où à un autre événement.

4. Tenir un carnet sur lequel vous écrivez vos ventes 

Pendant un tel événement il est difficile d’embarquer son ordinateur et de noter sur Excel au fur et à mesure les ventes que vous avez faites. C’est pour cela que je tenais un carnet où je notais mes ventes.

5. Se former une caisse 

Quelque chose que j’ai failli oublier la veille des JDFM : se former une caisse ! Pour cela vous pouvez soit appeler votre banque environ une semaine avant et commander des lots de pièces (pour 100 ou 200€). Soit vous pouvez tirer de l’argent et aller à La Poste où se trouvent des monnayeurs. Attention tout de même à ne pas vider le stock de pièces de la machine…

Pendant l’événement, n’oubliez pas chaque soir de compter votre caisse et de noter le détail dans votre carnet.

6. Imprimer des flyers/cartes de visite 

Pour vous faire connaître c’est essentiel. J’ai imprimé mes 5000 flyers sur Printoclock, c’est vraiment pas mal !

7. Prévoir des sachets 

Pour que vos clients puissent plus facilement transporter leurs articles c’est un plus. Je n’en avais pas prévu par manque de temps et parce que je ne savais pas du tout où en acheter mais je trouve que ça fait vraiment pro. On m’a conseillé d’aller chez Retif pour trouver des sacs en papier kraft.

8. Prévoir le transport de la déco

Si l’événement auquel vous prenez part est loin de chez vous, n’oubliez pas de faire l’itinéraire et de réfléchir à comment transporter vos articles et votre déco. Pour ma part, je devais prendre les transports en commun ce qui n’était vraiment pas pratique. Néanmoins j’ai réussi à tout transporter dans une valise et un sac de sport donc ça va.

En général vous pouvez laisser le contenu de votre stand sur place lorsque vous partez mais prévoyez au moins le transport pour le début et la fin de l’événement.

9. Promouvoir l’événement sur les réseaux sociaux 

Enfin, pour attirer du monde, n’hésitez pas à poster des photos et des messages sur les réseaux sociaux pour leur donner envie de venir.

J’espère que cet article vous sera utile si vous organisez un stand pour la première fois. N’hésitez pas à commenter si vous avez d’autres conseils et à partager cet article s’il vous a plu.

Belle semaine à tous !

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterInstagramPinterest et surtout sur la boutique Couture for EveryboDIY😀 

Manon xx.

~ Comment lire un patron ? ~

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous écris un article concernant les patrons de couture. Quand on débute et qu’on achète un patron pour la première fois, il y a beaucoup de choses à savoir on peut rapidement être perdu et jeter l’éponge… Je vous propose aujourd’hui de vous expliquer comment lire un patron 🙂

Afficher l'image d'origine

1. Où l’acheter ?

Vous pouvez acheter des patrons sur Internet mais aussi dans des magasins de tissu, des merceries ou vous pouvez aussi en trouver dans des magazines. Pour débuter les patrons Burda sont très bien 🙂

Précautions avant l’achat : faire attention au niveau de difficulté qui est indiqué sur le patron, vérifier que le patron est à la bonne taille (ce serait dommage…), regarder le type de tissu qui doit être utilisé pour le projet (tissu épais ou tissu léger par exemple).

Afficher l'image d'origine

2. Comment l’interpréter ?

Quand on vient d’acheter un patron, on est souvent très excité de vouloir l’utiliser, le déplier et se mettre à coudre. Quand on déplie le patron on se trouve devant une énorme page avec plein de pièces numérotées. Ces pièces varient en fonction de la taille. Il faut vous référer aux indications qui sont écrites sur le patron pour trouver la vôtre. J’ai pour habitude de « surligner » le motif qui correspond à ma taille pour ne pas me tromper. Il est très important de lire les indications qui figurent sur le patron.

Afficher l'image d'origine

3. Comment couper ? 

Si vous voulez garder un exemplaire vierge du patron, je vous conseille de le recopier sur du papier calque. Concernant la coupe, si vous regardez bien, sur les patrons il existe ce qu’on appelle des tableaux de coupe. Vous n’avez pas ce problème si vous achetez un patron sur Internet car en général vous avez le fichier PDF avec les indications voire même une vidéo explicative comme dans les cours de couture Filoute dont je vous ai déjà parlé. Ces tableaux de coupe montrent comment positionner votre tissu pour bien couper. Il est aussi important de faire attention au droit fil du tissu (parallèle à la lisière, bordure qui figure le long du tissu).

Résultat de recherche d'images pour "patron couture"

La ligne pointillée à gauche de chaque tableau indique le pli – le tissu sera plié en deux pour que les pièces qui doivent être coupées 2x soient rigoureusement pareilles, et pour que les pièces posées « au pli » soient parfaitement symétriques.

Enfin, plier le tissu endroit sur endroit, épinglez les pièces dessus dans la position indiquée.

Pour terminer cet article voici une liste des symboles souvent utilisés sur des patrons :

repere-ligne-coupe  Ligne de coupe

repere-droit-fil
Repère du droit-fil

repere-au-pli
Au pli

repere-crans
Crans

repere-bouton-boutonniere
Boutonnière/Boutons

repere-pince
Pinces

(Images trouvées sur petitcitron.com)

J’ai également une bonne nouvelle : avec @emmabrd sur Instagram, nous organisons un concours pour gagner un chèque cadeau de 15€ sur ma boutique A Little Market ! 
Voici le lien de la photo Instagram. Il vous suffit simplement de suivre mon compte, suivre le sien et inviter un ou plusieurs amis en commentaires. Le repost n’est pas obligatoire 🙂

J’espère que cet article vous plaira et vous sera utile ! N’hésitez pas à ajouter des précisions en commentaires si vous pensez à d’autres choses 🙂 Retrouvez-moi aussi sur FacebookTwitterInstagramPinterest et sur la boutique Couture for EveryboDIY😀 

Manon xx.

 

 

~ 5 erreurs à éviter quand on débute en couture ~

Bonjour à tous !

Je vous retrouve aujourd’hui pour un article Conseils. Je suppose que beaucoup d’entre vous sont débutants en couture, voilà pourquoi j’ai eu l’idée de lister quelques erreurs classiques que l’on fait quand on débute.

1. Choisir la mauvaise aiguille ou le mauvais fil

Il est important de choisir les aiguilles et le fil adaptés au tissu que l’on utilise. Voici un tableau qui recense les aiguilles à utiliser en fonction du tissu que vous cousez.

Afficher l'image d'origine

2. Ne pas utiliser de patrons

Afficher l'image d'origine

Les patrons semblent difficiles à utiliser quand on débute en couture. Mais rapidement, on se rend compte qu’ils nous simplifient la vie. Ils permettent de ne pas faire d’erreur de taille, de longueur et augmentent la précision. En plus, on peut le réutiliser si l’on veut refaire le projet !

3. Ne pas coudre droit

C’est très difficile au début de réussir à coudre droit. Pour vous aider, il y a beaucoup de vidéos et d’articles sur Internet notamment celui-là si cela peut vous aider. La clé est de ne pas regarder l’aiguille mais plutôt les repères à la droite du pied presseur.

4. Coudre sur les épingles

C’est un risque de casser vos aiguilles et/ou vos épingles.

5. Ne pas savoir régler la tension du fil


Il est assez fréquent quand on multiplie les projets couture avec des tissus et des fils très différents d’avoir des problèmes de tension de fil. Cela se comprend, c’est assez difficile quand on commence à coudre.

Voilà comment effectuer les réglages :

 Signes d’un fil supérieur trop lâche

  • Les points du dessous ne sont pas bien formés (la couture forme une ligne droite).
  • Les points du dessus forment des boucles.
  • Le fil de l’aiguille apparaît sur le dessous de la couture.
  • La couture se défait très facilement (sans que les fils ne cassent).

Ces signes indiquent que la tension du fil supérieur est trop faible : il faut augmenter la tension du fil supérieur.

–  Signes d’un fil supérieur trop tendu

  • Les points du dessus ne sont pas bien formés.
  • Les points du dessous forment des boucles.
  • Le fil de canette apparaît sur le dessus de la couture.
  • Le tissu fronce autour de la couture, forme des plis.
  • La couture casse (sans se défaire) si vous tirez légèrement sur le tissu.

Cela montre que la tension du fil supérieur est trop forte : le fil est trop tendu il faut diminuer la tension du fil supérieur.

– Signe d’un fil inférieur trop lâche

Le fil du dessous est très emmêlé avec de grosses boucles : c‘est que le fil inférieur est trop lâche, il faut augmenter la tension du fil de canette.

Pour plus de détails je vous conseille de visiter ce site.

Je vous remets le lien de mon dernier tutoriel d’une jupe toute simple, parfaite pour débuter en couture et pour appliquer ces nouveaux conseils. N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cet article.

jupe fiiiniiiie
Couture for EveryboDIY est aussi sur FacebookTwitterInstagram et Pinterest ❤ 

Enfin n’hésitez pas à visiter ma boutique A little market !

Manon xx.

 

~ Comment reconnaître les différents tissus ? ~

Bonjour tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui dans un nouvel article de la rubrique Conseils 🙂
Je me disais que cela pouvait être intéressant de vous faire une petite liste des tissus qu’on rencontre lorsqu’on va dans un magasin de tissu (au hasard, le Marché Saint Pierre :D). Parfois on ne sait pas quel tissu demander, c’est pour cela que je vais vous détailler les principaux.

Afficher l'image d'origine

Les différents types de coton :

TISSU EN COTON UNI ROSE FUSHIA

  • coton basique ou cotonnade : uni, imprimé… c’est l’un des tissus les plus basiques, facile à coudre
  • popeline de coton : coton avec des mailles très serrées facile à coudre et qui a parfois un aspect satiné
  • jersey de coton : tissu extensible utilisé pour les t shirts ou en doublure, assez facile à coudre et très agréable à porter
  • tissu éponge
  • flanelle : coton tout doux facile à coudre et peu extensible
  • batiste : tissu très fin utilisé souvent pour les doublures car il est transparent
  • coton enduit : coton recouvert d’un film plastifié (trousse, nappe…)
  • voile de coton : coton très fin utilisé pour les doublures
  • denim/jeans

Types de tissus synthétiques :

  • polyester : 100 % synthétique c’est à la base un isolant thermique (donc chaud en hiver) qui a la faculté de laisser passer l’humidité sans s’imbiber : il sèche très vite !
  • suédine : ressemble à du simili cuir mais qui est plus fin, assez épais

  • viscose : fluide et souple et facile à coudre
  • acrylique : à éviter car possible source d’allergies
  • simili cuir
  • élasthanne

Autres types de tissus :

  •  lin
  • soie
  •  velours
  •  cachemire
  • chanvre : tissu assez épais souvent sous la forme de toile

Afficher l'image d'origine

  • jersey
  • fausse fourrure
  • cuir

N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cet article Conseils et à me suivre sur FacebookTwitterInstagram et Pinterest ❤ Enfin je vous invite à visiter ma boutique A little market !

A bientôt !

Manon xx.